mode nuit
Image
Monday, 27 June 2022
Logo

Visite officielle du président Félix Tshisekedi au Burundi, quel est son agenda

Visite officielle du président Félix Tshisekedi au Burundi, quel est son agenda

Le chef de l'État, Félix Antoine Tshisekedi Tshilombo, accompagné de la première Dame est arrivé ce samedi 21 mai à Bujumbura au Burundi pour une visite officielle, renseigne la presse présidentielle.

 

Accueilli avec enthousiasme par une forte délégation de la communauté congolaise du Burundi, le couple présidentiel de la RDC s'est rendu ensuite au Palais présidentiel burundais où les deux chefs d'État ont eu un tête-à-tête de près de 2 heures. 

 

Il a visité la présidence de la République du Burundi où il a été accueilli par son homologue Burundais Evariste Ndayishimiye. Après Cet accueil un tête à tête entre ces deux chefs d’état s’en est suivi.

Les présidents Ndayishimiye et Tshisekedi ont tenu un point de presse à l'issue de leur entretien. 

Ils ont réaffirmé leur volonté de renforcer les relations bilatérales entre les deux pays voisins et frères. La journée s'est achevée par un dîner gala au Palais présidentiel.

Le président de la RDC a également précisé qu’il va s’enquérir de l’organisation de l’armée burundaise, de l’organisation des coopératives agricoles afin que des bonnes choses qui se font au Burundi soient appliquées dans son pays. 

 

Les projets de construction d’un pont reliant la RDC et le Burundi, le projet de chemin de fer qui viendra de la Tanzanie passant par le Burundi pour chuter par la RDC feront l’objet aussi d’échange entre Félix Tshisekedi et Evariste Ndayishimiye. Dans son programme, le président Félix Tshisekedi va visiter l’intérieur du Burundi.

 

Le président Félix Tshisekedi visite le Burundi au moment où la RDC héberge des groupes armés étrangers y compris ceux du Burundi, entre autres le Red-Tabara, toujours accusé de travailler sous la bénédiction du gouvernement de Kigali.

 

Cette visite intervienne quelques mois après la dégradation des relations entre la RDC et le Rwanda qui est accusé de soutenir les rebelles M23 qui sèment l’insécurité dans le Nord-Kivu.

 

Pendant ce temps, les relations diplomatiques entre le Gouvernement de Kigali et celui de Gitega ne sont pas bonnes. Le Burundi a plusieurs fois accusé le Rwanda d’héberger les auteurs du coup d’état qui a raté en 2015 au régime du feu président Pierre Nkurunziza.

 

Cette année, le haut plateau d’Uvira, Fizi et Mwenga a été le champ des affrontements entre les groupes armés burundais et d’autres hommes armés que les acteurs de la société civile d’Uvira et certains députés nationaux élus d’Uvira appellent des jeunes Imbonerakure mixés avec des éléments de armée burundaise. Chose qui n’a jamais été acceptée ni par le Gouvernement de Gitega ni celui de Kinshasa

 

Ces affrontements ont affecté négativement la vie des habitants de ces entités qui ont été obligés de fuir dans leurs villages. A cela s’ajoute la question des groupes armés locaux soutenu par les rebelles burundais.

 

À la veille de l’arrivée du président Félix Tshisekedi au Burundi les congolais des zones frontalières du Burundi n’ont pas caché leurs attentes à cette visite. Certains ont suggéré la réduction si pas surpression de 15$ pour le test Covid-19 pour entrer au Burundi, selon eux, ceci un problème aux petits commerçants transfrontaliers. D’autres ont suggéré la traque des groupes armés burundais qui opèrent sur le sol congolais.

 

Rédaction

commentaire / repondre