mode nuit
Image
Sunday, 04 December 2022
Logo

RDC: le déficit budgétaire global s’est amélioré à 1 % du PIB (FMI)

RDC: le déficit budgétaire global s’est amélioré à 1 % du PIB (FMI)
Une mission du Fonds monétaire international (FMI) dirigée par Mercedes Vera Martin était à Kinshasa du 27 avril au 9 mai pour mener des discussions sur la consultation pour 2022 au titre de l’article IV et la deuxième revue du programme économique et financier de la République Démocratique du Congo (RDC) appuyé par une facilité élargie de crédit (FEC). 

“L’équipe du FMI et les autorités congolaises sont parvenues à un accord au niveau des services pour la deuxième revue du programme. Cet accord au niveau des services doit être soumis à l’approbation de la direction du FMI. La réunion du Conseil d’administration pour cette revue et la consultation Article IV est prévue fin juin 2022 », a déclaré Vera-Martin.

 

Et d’ajouter, “la croissance réelle du PIB, estimée à 6,2 %, a rebondi en 2021, soutenue par le secteur minier et les services, tandis que l’inflation s’est établie à 5,3 % à la fin de 2021. Le déficit du compte courant s’est réduit à 1% du PIB, grâce au niveau élevé des exportations minières. Un rebond dans le secteur minier a permis une augmentation significative des réserves internationales brutes, atteignant près de 3 milliards de dollars ou 6,4 semaines d’importations à la fin de 2021. Le déficit budgétaire global s’est amélioré à 1 % du PIB en raison de recettes plus élevées et d’investissements inférieurs aux prévisions ».

 

Malgré la guerre en Ukraine, le FMI affirme que les perspectives pour 2022 restent relativement favorables et offrent des opportunités de consolider la stabilité macroéconomique. La prévision de croissance a été révisée à 6,1% contre 6,4%.

 

L’accord au titre de la FEC de 36 mois pour la RDC pour 1 066 millions de DTS (100% de la quote-part, soit environ 1,52 milliard de dollars) a été approuvé par le Conseil d’administration le 15 juillet 2021, pour aider à répondre aux besoins de financement liés à la pandémie de COVID-19 (voir Communiqué de presse n° 21/217). La première revue a été achevée mi-décembre 2021.

Tsieleka/Kuettu

commentaire / repondre