mode nuit
Image
Wednesday, 05 October 2022
Logo

La popularité de Modeste Bahati n'est plus à démontrer à Bukavu

La popularité de Modeste Bahati n'est plus à démontrer à Bukavu

Le Président du Sénat Modeste BAHATI LUKWEBO est arrivé à Bukavu ce samedi 16 juillet 2022 à partir du port lacustre d'Ihusi où il a eu droit à une foule indescriptible, témoignage de l'amour d'un peuple envers son leader naturel.

 

"Nous avons voulu démontrer à l’honorable Bahati que nous l’aimons, que nous le portons dans nos cœurs. Nous sommes venus lui exprimer nos encouragements pour le travail qu’il abat au profit de la République, en toute intégrité, une fierté pour la province du Sud-Kivu toute entière. Nous sommes venus lui dire aussi merci pour les œuvres sociales qu’il s’emploie à réaliser dans différents quartiers de Bukavu en particulier et du Sud-Kivu en général, à l’instar des forages qu’il a installés dans différents quartiers pour donner de l’eau à plusieurs centaines de Bukaviens ", témoigne Blaise Ushindi, un habitant de Bukavu venu accueillir le Sénateur le mieux élu de la République aux dernières élections (2019).

Le Président du Sénat et autorité morale de l’AFDC-A, Modeste Bahati Lukwebo est arrivé ce vendredi 15 juillet 2022 dans la ville touristique de Goma, au Nord-Kivu avant de rejoindre le Sud-Kivu.

 

Le speaker de la chambre haute du Parlement a été accueilli par le Gouverneur militaire du Nord-Kivu, des députés, des militants et sympathisants des partis membres de l’Union sacrée de la nation.

 

Devant la presse, Bahati Lukwebo a décrié la passivité de la Monusco, qui malgré son effectif et les années passées en RDC, ne parvient toujours pas à rétablir la sécurité, notamment à l’Est de la RDC.

« Nous nous posons même la question de savoir si ça vaut la peine de garder la Monusco sur notre territoire. 20 mille hommes qui sont depuis plus de 22 ans au pays, et on n’a pas la paix », a-t-il indiqué.

Face à l’agression rwandaise que subit la RDC ces derniers jours au Nord-Kivu, Bahati Lukwebo pense qu’il est temps que la RDC s’assume, et se prenne en charge.

« Vous le savez, la communauté internationale nous a déçu dernièrement lors du conseil de sécurité, lorsqu’on n’a pas voulu lever l’embargo sur l’acquisition des armes par la République Démocratique du Congo. Je pense que tout est clair et que le complot est total. Je pense qu’il est grand temps que nous même, nous puissions nous assumer. La plus grande arme, c'est notre population, la détermination de la jeunesse. Je sais qu’avec cet esprit-là, avec un élan de solidarité, de patriotisme, de combativité, nous allons vaincre l’ennemi, quoi qu’il en soit », indique-t-il.

 

Celui-ci appelle la jeunesse à adhérer au sein des Forces Armées de la République Démocratique du Congo (FARDC) dans le but de pacifier l’Est de la RDC.

 

« Nous sommes en vacances parlementaires, mais aussi soutenir l’action de nos forces armées qui sont aux fronts. Vous savez que nous, au niveau du parlement, nous nous sommes organisés pour apporter notre appui à toutes nos forces de défense et de sécurité derrière le chef de l’Etat, Félix Antoine Tshisekedi Tshilombo qui, comme vous le savez, est le commandant suprême de nos forces armées, mais également de la police nationale congolaise. Nous sommes venus aussi lancer un appel pathétique à tous nos jeunes pour qu’ils puissent entrer dans l’armée par ce que nous avons besoin de leurs forces, leurs énergies pour que nous puissions pacifier le pays une fois pour toute », a indiqué Bahati Lukwebo.

 

Rédaction 

La popularité de Modeste Bahati n'est plus à démontrer à Bukavu
La popularité de Modeste Bahati n'est plus à démontrer à Bukavu

commentaire / repondre